Tous les articles par stellest

Renewable Energy Art Fontaine Solaire

Ce dessin créé en 1993, représentant une fontaine solaire a été exposé à Marina Baie des Anges.  Il y a deux dessins originaux, dont un est dans la collection d’art de Jacques Chave, l’autre dans une collection privée en Suisse.

Il marque, avec mon travail sur la tête solaire, le début de mon travail sur des œuvres à énergie renouvelable.

C’est une première étape dans la conception d’une fontaine adaptée de ce dessin. Voici un aperçu de la maquette 3D.

Stellest rencontre James Trussart à la Havane

Ça a été avec un très grand plaisir que j’ai rencontré James Trussart à la Havane. C’est un véritable maître dans la conception de guitare métal. Il parvient à obtenir des sonorités très classes, surtout pour jouer du Blues. Malgré sa notoriété, il a su rester humble.

Ensemble, on a passé plusieurs heures à discuter de la construction d’une future guitare pour mon mouvement « Renewable Energy Art ».

Habitué à créer pour des musiciens, il a cette fois-ci conçu cette guitare pour mes mouvements artistiques et écologiques : Renewable Energy Art et  Trans Nature Art , ainsi que pour mes compositions en musique expérimentale.

Sur la guitare, on trouve les trois sources d’énergie naturelles principales: l’eau (hydrogène), l’air(les éolienne offshore) et le soleil représenté avec le disque solaire du dieu Ra égyptien.

Je l’en remercie vivement!

Merci aussi à Pablo « Balth », Edison Riofrio Barros, Romain Caudron et surtout à l’équipe technique des ateliers Trussart basée à Hollywood, Californie, pour leur contribution.

Stellest

Stellest Steel Caster created by James Trussart at Hollywood, Los Angeles for Ecological Art Movement: Trans Nature Art.

Stellest cartoon REA – Renewable Energy Art – Planet World

Dès les confins de son existence, l’Homme en quête de sens a levé les yeux vers le ciel nocturne. La tête dans les étoiles, il trouva tour à tour des dieux, des constellations, puis des équations qui lui offrirent l’opportunité saisie, de se trouver lui-même.
Lorsque je proposai au talentueux Olivier Ceyrac, architecte du dôme du Zénith de Marseille alors en construction, l’installation de lumières indiquant la situation géographique du bâtiment sur terre, mais aussi sa trajectoire dans le temps et le cosmos, je revenais aux sources de la relation de notre espèce avec la dynamique de notre
univers.
Ma sculpture du Starman est l’allégorie de cette recherche insatiable de l’Homme au cœur des mystères que recèle l’espace infini dans lequel respire, tant bien que mal, notre planète Terre.
Un corps d’homme, une tête d’étoiles, deux bras tendus vers le ciel, portant des panneaux solaires permettant d’illuminer l’esprit de ce personnage singulier en cela qu’il nous ressemble à tous.
Ici, point de mécanique compliquée, de système informatique complexe, mais le plus simplement du monde, la mise en application d’un cycle naturel fondamental à ce stade délicat de notre évolution.
Une fois encore, la solution nous est apportée par une étoile que nous disons nôtre :
Le Soleil !
– « Cela fait longtemps que nous savons tout cela ! » me direz-vous
– « Certainement, Oui ! » répondrais-je alors.
Mais lorsqu’en septembre 2017, je lis que les victimes de l’ouragan Irma, en Floride, sont frappées de l’interdiction légale d’avoir recours à leurs panneaux solaires pour alimenter leurs propres foyers, alors même qu’ils sont privés d’électricité, je me questionne sur l’utilité que nous donnons aujourd’hui à la connaissance.
Les Amérindiens de la tribu des Pawnee, disent que ce n’est pas parce que nous deviendrons tous vieux que nous deviendrons tous des anciens, des sages.
Mon Starman qui dès sa création devient le nôtre, constitue un petit signe lumineux dressé à l’intention de la famille humaine dans son évolution vers la sagesse.
Dans leur marche silencieuse sur les chemins de la nuit ses lumières soufflent avec bienveillance à nos oreilles endormies :
– « Vous saviez, c’est formidable, alors faîtes maintenant ! »

Balth

 

Stellest Starman est un logo universel et il incarne toutes les compagnies qui travaillent avec des énergies renouvelables, propres et vertes.

Il symbolise un renouvellement où l’homme et la nature sont unis.  Il symbolise une aire constructive avec une industrie verte, appliquée dans tout les secteurs économiques sans exception (comme Tesla par exemple). Il symbolise  l’état d’une nouvelle relation avec l’environnement, basé sur l’idée que l’on entretient notre planète avec des énergie renouvelables et propres jusque dans les coins les plus reculés. Il aborde une nouvelle page, loin des pays qui entretiennent des guerres depuis 240 ans sans atteindre un état de paix permanent et satisfaisant sur cette planète.

Starman regarde vers un avenir où la relation entre l’humain et la nature est renouée et respectée, incarnant le bonheur, l’espoir et l’intelligence. Celle inscrite dans les lois universelles qui nous permettent de coexister avec des forces colossales, comme on a pu le constater récemment avec les ouragans Irma et maria. L’argent investit et perdu par les dégâts causés aurait pu largement servir à installer des énergies renouvelables partout sur la planète. L’argent gaspillé par les guerres aurait largement pu servir à des investissements d’énergie renouvelables et éviter une souffrance colossale aux peuples dans le monde entier.

Sans aucun changement, à présent, les ouragans vont revenir plus fort en spirale et on peut se demander pourquoi quand la priorité cherche à imposer une réaction saine vis-à-vis des phénomènes environnementales. Peut-être que tous les chemins mènent à Rome, mais les chemins verts mènent l’homme à la conscience la plus élémentaire, celle du bonheur et de l’amour de la nature dont nous dépendons complètement. Au travers de l’art, nos efforts nous amène vers une nouvelle aire d’une civilisation en paix.

Investissons-nous dans la connaissance d’énergies perpétuelles symbolisée par Starman/Stellest.

-Copyright © 2017 STELLEST All rights reserved

Serie Stellegreen I EnergyArt- Avril 2017

Serie Stellegreen I EnergyArt- Avril 2017
by stellest
on Sketchfab

Copyright © 2015 STELLEST All rights reserved

 

La série Stellegreen I est un hommage à l’ancienne administratrice de l’Environmental Protection Agency: Gina McCarthy.

Elle voudrait que sa nation soit leader mondial au niveau des énergies renouvelables, car elle a compris que ceux qui contrôlent les énergies propres, maîtriseront dans un avenir proche la vie sur notre planète bleue. A quoi cela sert-il de ramasser des milliards quand l’environnement mondial est empoisonné et que tout ce qui reste est malade? Il suffit de regarder les conséquences de Fukushima. La pollution radioactive est en expansion du Japon jusqu’en Amérique du sud… Un mur sous-marin ne ferait même pas la différence.

Sa vision intelligente pour l’environnement mondial est à appliquer d’urgence. Une industrie verte est la seule façon d’aborder l’avenir de manière responsable.  L’époque du profit à court terme est révolue. Nos enfants et petits enfants veulent un avenir vert sur l’ensemble de la planète; ils ont raison et je les soutient dans mon activité artistique. Les gens qui prêchent que les investissements en énergie renouvelable représentent un gaspillage d’argent, apparemment ne voient pas les glaciers qui tombent tout les jours un peu plus dans les mers du monde. Les gens qui prêchent que les investissements en énergie renouvelable représentent un gaspillage d’argent,  se contente de l’éradication des forêts d’Amazonie. Les gens qui prêchent que les investissements en énergie renouvelable représentent un gaspillage d’argent ont une vision court terme qui aura des conséquences fatales pour l’avenir.

Mes navettes Stellegreen I,  sont des navettes d’énergie propre qui fonctionneront à l’énergie solaire transformée en énergie électromagnétique. etc. Elles transportent les tipis des indiens du Dakota vers un avenir d’énergie propre en respectant ce qui est le plus sacré pour eux: la nature.

Stellest

TransNatureArt Stellest: Conception du disque électromagnétique serie 3

 

Comme vous voyez, la tête de la plastique « Série 3 » ressemble à une graine de blé. Il est possible que cette forme soit résistante au temps car on a trouvé des peaux de graines dans les tombes des pharaons égyptiens destinées à alimenter une continuité cyclique après la mort.

Toutes les choses vivantes suivent un déroulement cyclique tel que le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. La circulation du sang, le mouvement des étoiles et les corps terrestres. Le temps est venu où la civilisation entière ferait bien de s’engager dans une démarche d’énergie recyclable est verte. Tout matériau que l’on utilise devrait pouvoir se recycler sans exception. Chaque année, cent million de tonne de plastique est absorbée et se greffe sur les cellule de la bio-chaîne des mers. Parmi les différents produits chimiques qui se répandent, le bisphénol A a une réaction sur l’homme car à 30° le plastique se décompose et empoisonne toute la faune sauvage et humaine à travers le monde.

Les problèmes se propagent jusqu’aux plages de l’Antarctique où on a trouvé des signes de contamination dans le lait maternelle des femmes eskimo. Notre planète en 2017 ne digère plus la banalisation des dangers environnementaux et le temps est venu pour créer de énergies renouvelables de A à Z.

A travers ma sculpture électromagnétique série 3, j’essaie d’utiliser l’art dans ce sens là.

Ma sculpture est alimentée par le soleil afin de donner un mouvement électromagnétique. Elle mesure également les températures locales qui sont sujet à une comparaison avec les températures archivées. Des lasers intégrés dans le disque permettront tous les soirs de signaler par un message d’une couleur verte ou rouge si il y a eu un réchauffement du climat.

L’assistance est l’investissement nécessaire pouvait venir pas seulement de la Chine (où un travailleur sur cinquante travaille dans le solaire), mais également des Etats-Unis, où il y a une vraie expertise. Le royaume du Maroc est actuellement leader mondial avec la Centrale Solaire Noor.

L’équilibre des forces par l’armement arrive à ses limites. Un tel chaos terrestre ne peut pas être la solution quand on considère les conséquences absurdes  d’un tel comportement vis-à-vis de la planète. Dormir la nuit sans savoir qui va envoyer quoi.

Notre terre représente une minuscule poussière dans l’énormité de l’espace qui nous entoure. C’est notre responsabilité et notre chance d’étudier la transformation des énergies cyclique d’une forme à l’autre, d’une mesure infini. Comme disait Joseph Beuys, il faut rendre les secrets lucratifs.

Les artistes et les scientifiques mondiaux sont les pionniers vers une consciences plus réaliste de l’application de nouvelles énergies, qui va nous permettre de réduire la tourmente et vivre d’une manière un peu plus harmonieuse en ce tout petit monde fragile.

Global Renewable Energy Art – Stellest à Buenos Aires

Stellest et Frida Kahlo – Street Art Buenos Aires

De passage à Buenos Aires au musée d’Art Moderne,  à la fin octobre 2016, j’ai eu l’occasion d’admirer la démarche créative et intelligente d’une femme exceptionnelle: Madame Yoko Ono. Son art a trouvé naissance dans les années 60. Durant la guerre du Vietnam et en parallèle à Joseph Beuys, de nouveaux langages artistiques ont vu le jour.  Ensemble, avec son mari John Lennon, ils ont innové avec des systèmes allant jusqu’à l’irrationnel (en dépassant la logique rationnelle). Ils ont trouvé l’application de nouvelles possibilités réduisant fortement le carré qui limite la civilisation actuelle, pour une cohérence naturelle et nécessaire afin de coexister avec la nature.

Les conflits internationaux d’une violence aggravée sollicitent l’attention créative des artistes mondiaux plus que jamais pour trouver des solutions d’une dimension universelle; Yoko Ono et John Lennon ont compris très tôt la nécessité de répondre à la destruction planétaire par la musique et la poésie « Peace & Love ».

C’est dans cette logique là que je souhaite installer l’art des énergies renouvelables qui permettront à la jeunesse d’évoluer en cohérence avec les lois de la nature.

En tant qu’artiste, cela m’est très difficile de voir la finalité des programmes de destruction de notre planète. Notamment, je me pose la question: comment la jeunesse mondiale va pouvoir se confronter à une planète malade, polluée et submergée par la guerre? Mais aussi, quelle est la logique du carré et les exploitations insensées de notre planète menant à l’extinction des espèces animales?

Tout cela résultant d’un réchauffement climatique.

Eco Avant-guardiste, Uriburu, musée d’art moderne Buenos Aires.

En Afrique, je suis révolté du « Can hunting« , dans lesquels les trophées en tout genre, tel que des têtes d’éléphant, de lions ou encore des hippopotames enceinte sont massacré pour l’export vers les Etats -Unis, l’Europe et la Chine.  On joue un véritable jeu d’échec avec la nature et la provocation décadente et  insensé de l’homme peut amener à un échec total des civilisations planétaires.

Il n’existe pas une nation sur notre petit monde qui soit puissante vis-à-vis de la nature. Des vents à 512 km/h lors d’une Tornade dans l’état de l’Oklaoma en 1999, les inondations répétées,  les tremblements de terre provoqués par des tests nucléaires, la fonte des glaces polaires, et la pénurie d’eau dans certaines zones du globe sont des exemples du dérèglement climatique. L’ignorance comme méthode pour banaliser et minimiser la situation actuelle et celle de demain est la preuve d’un manque d’intelligence et d’une vision incohérente au sujet de l’environnement et de la population mondiale.

« Peace stamp All over the world », Yoko Ono

« When the last tree is cut and the last fish killed, the last river poisoned, then you will see that you can’t eat money. » Sitting Bull.

« Quand le dernier arbre est coupé et le dernier poisson tué, la dernière rivière empoisonnée, alors vous verrez que vous ne pouvez pas manger votre argent. » Sitting Bull.

Kit pour éplucher la Terre – Rateau en promotion dans cent dix pays, Stellest.

La question est ouverte: comment vont faire les générations futures?

Lennon Street art.

Les guerres pour les énergies actuelles peuvent diminuer considérablement en développant les énergies électromagnétiques, hydrogènes, solaires et hydrauliques juste pour commencer. Je pense que c’est inévitable de ne pas respecter le droit d’avoir le choix pour les générations d’aujourd’hui. Il faudra pour le monde de demain, donner une chance de rechercher des énergies renouvelable et gratuite dans l’espace et s’en servir. Le concept des énergies renouvelables va certainement rendre possible les voyages interstellaires à des coûts réalistes, tout en respectant les lois naturelles qui gouvernent l’espace et notre planète.

C’est en ce sens là que j’ai créé la sculpture « Tête Solaire » en 1992 et que je travaille sur la sculpture « Série 3 », qui fonctionne sur le principe de l’énergie électro-magnétique. J’aimerais vivre sur une planète qui rêve d’énergies vertes et abondantes et plus jamais au profit de la destruction sous nos pieds.

C’est évident que j’opte pour les idées sur l’environnement du Pape François, Nicolas Hulot, de Jean Cocteau, de Segolène Royal et de Michael Jackson (« We are the world ») et des millions de gens à travers le monde qui subissent les effets hallucinants d’une mauvaise gérance planétaire. Ce n’est pas une question de gauche ou de droite, noir, blanc, rouge ou jaune. Il suffit d’être vert.

Je vous souhaite un joyeux noël vert et une bonne année renouvelable !

Stellest

Serie 3 en construction, maquette et sculpture, Stellest. Renewable Energy Art, Stellest.
Serie 3 Renewable Energy Art, TNA, Stellest France.

Stellest à Cuba

J’ai été invité par le ministre de la culture du gouvernement de Cuba pour visiter et rencontrer les meilleurs artistes d’art plastique de l’île.
Ils m’ont fait visité l’université des sciences et des arts à Havane. L’échange a été enrichissant grâce aux influences culturelles multiples et l’écologie verte exemplaire et avant-gardiste.
EN rentrant en Europe, j’ai conçu deux nouvelles sculptures plastiques sur le principe de l’ Electro-magnetic solar light turbines. Elles sont influencées par le suprématisme russe et les énergies renouvelables de l’île.
J’ai été aussi très touché par leur accueil généreux et intelligent. , inscrit dans l’esprit universel des énergies et des échanges perpétuels. Je les remercie vivement pour l’inspiration qui a pu donner naissance à ces deux nouvelles sculptures.

Photo avec José Alberto Figueroa « Figo », photographe de la révolution cubaine. Il nous a invité dans sa galerie.

Model 1